Découverte de Louvergny (6)  le chœur de l’église

Les travaux intervenus cet été sur sa toiture ont attiré l’attention sur le chœur de l’église de Louvergny qui est en effet situé dans l’abside qui christ en croixprolonge l’édifice en direction du nord-ouest. Dans une église, le  chœur est la partie de l’édifice réservée au clergé où se trouve le maître-autel. À Louvergny, le chœur, qui communique avec la sacristie, était encore il n’y a pas si longtemps séparé de la nef centrale par une clôture de chœur en fonte de fer peinte qui a été malencontreusement démontée.

         maitre autel    Le maître-autel, qui date de la toute fin du XIXe siècle, est contemporain de la construction de l’église. S’élevant sur des gradins à trois niveaux à plus de deux mètres du sol du chœur, ce maître-autel a été taillé dans une pierre calcaire et appartient au type des autels tombeaux d’élévation droite. Le tabernacle est encadré de deux colonnettes en marbre rose et fermé par une porte en métal doré. Dans les bras du transept, deux autels secondaires sont consacrés l’un à la Sainte Vierge,  l’autre à saint Roch.

Entourant le maître-autel, quatre verrières protégées par un grillage installé à l’extérieur représentent, de gauche à droite, saint Louis, saint Nicaise (le patron de la paroisse),
saint Hippolyte (car l’église est dédiée à la mémoire d’Hippolyte Noiret) et saint Blaise. Deux médaillons représentent le cardinal Langénieux et Hippolyte Noiret. Tous ces vitraux ont été réalisés par le verrier rémois Vermonet-Pommery en 1895.

Les statues qui ornent le mur du chœur sont des moulages en plâtre peint et représentent, toujours de gauche à droite : sainte Jeanne d’Arc, saint Hubert avec un cerf, de nouveau saint Nicaise, sainte Thérèse avec un ex-voto de 1929, et un Sacré-Cœur. Au-dessus de la porte de la sacristie est accroché un Christ en croix. Le Christ est en bois peint polychrome et la croix, d’une hauteur d’1m70, est en bois vernis.

st nicaise st hippolyte
St Nicaise St hippolyte

Florent SIMONET