Un bénévole sur le chœur de l église de Louvergny

Il y a quatre ans, un spectateur, couvreur de métier assiste aux concerts des Musicales de Louvergny.

Il tombe sous le charme de la musique et de l’église et se propose d’entretenir bénévolement l’édifice.

Chaque année, comme promis, Philippe passe une semaine de son temps à colmater les fuites, réparer les seuils des vitraux, changer les gouttières et descentes d’eau, démousser, etc…

En 2017, mauvaise nouvelle : toute la toiture du chœur est à remplacer, les pointes des ardoises, rouillées en sont la cause. Philippe se propose à nouveau d’effectuer le travail bénévolement.

Le conseil de Bairon et ses environs vote l’achat d’ardoises violines importées d’Ecosse car les carrières de Fumay, (ardoises d’origine) ne sont plus en activité.

Juillet 2018, Philippe débute les travaux : échafaudage, démontage complet du toit, pose des lattes et des gouttières.

Une règle de bois, fixée au sommet du chœur fait office de compas et permet à Philippe de dessiner les trois mille cinq cents ardoises qui seront taillées sur mesure, une à une, au marteau de couvreur.

Trois tonnes de matériaux sont montées sur le toit. Philippe a travaillé tout le mois de juillet, soit trois cent trente heures. Ce chantier lui a permis de transmettre son savoir-faire à son fils Mathieu.

Lors d’un pot de remerciement, pendant la période des Musicales, les villageois et les artistes ont pu s’initier à la coupe des ardoises et aussi admirer la dextérité du couvreur.

Encore un grand merci à cet artiste pour son œuvre qui, d’après ses prévisions, va durer quatre siècles et merci aux villageois qui ont participé à cette belle aventure.