Vieilles familles d’épée au Chesne Les De Mequenem et les De Wacquant

        Meckenheim est une petite ville d’Allemagne, située près de Bonn, sur la rive gauche du Rhin.

Issu d’une famille fort représentée, un certain Nicolas de Mackenheim passe en France vers 1560. Il épouse en 1575 Guillemette de Quadt dont le père est seigneur d’Artaise et du Vivier. Par cette alliance les de Mackenheim deviennent seigneurs des dits lieux et progressivement adoptent l’orthographe française «  De Mecquenem ».
          La famille, à travers les âges, va servir la France principalement dans la carrière des armes. Nombre de ses membres accédèrent aux plus hauts grades. Cinq « De Mecquenem » étaient sous les drapeaux en 1870-.1871.

           Plusieurs branches importantes de la famille s’étoffent largement. Roland de Mecquemem est issu de celle de Montgon et Charme. C’est lui le premier qui s’installe au Chesne.

         macquenem 1  Il était né le 29 octobre 1711 « au  bourg de Donchery près de Sedan sur Meuse », et avait vécu toute une carrière militaire jusqu’en 1765, combattant en Flandre, en Allemagne. Puis il achète une maison dans le bourg de Le Chesne en 1767. En 1780 alors qu’il approche ses 69 ans, il épouse Marie-Françoise de

Gruthus qui n’en compte pas encore 22 !!

IL mourra au Chesne le 13 août 1787, après sept années de mariage, laissant deux filles et un fils.

            a) Marie-Louise, née le 10 août 1782, qui épousera au Chesne le 4 septembre 1803  Charles de Pouilly, lui-même né au Château de Cornay le 25 février 1775

            b) Henriette-Alexisse, née au Chesne, le 23 mai 1786 et « y décédée le 13 mars 1790 »

         

         c) Louis-Roland, né au Chesne le 3 novembre 1784. Il y fut baptisé le lendemain par son oncle l’abbé  Gruthus. Il n’avait pas encore trois ans à la mort de son père et était dans sa septième année quand sa mère se remaria à Philippe-Alexandre De Wacquant. Il grandit au Chesne, élevé avec sa sœur Marie-Louise et ses demi-frères et sœurs, dont le futur général

De Wacquant.

           Encore mineur, il épouse au Chesne, le 18 floréal de l’an X Marie-Marguerite Barré, fille de Charles Barré, notaire.macquenem 2
            A 27 ans, en janvier 1813, Louis-Roland est nommé maire du Chesne-Populeux. Puis il est en campagne en Belgique, garde du corps de Louis XVIII. Le voici ensuite secrétaire général de la Préfecture des Ardennes, puis Préfet par intérim, ce qui lui vaut de présider la cérémonie de pose de la  première pierre du canal des Ardennes à Pont-à-Bar, le 24 août 1823. Sa carrière se poursuit : sous-préfet de Rocroi (1827) puis brièvement de Vouziers (1829).

          Chevalier de la légion d’honneur, il revient finalement au Chesne. Il décèdera à Charleville, le 26 février 1844, à l’âge de 59 ans.

           Six enfants étaient nés de son mariage avec Marie-Marguerite Barré. Plusieurs s’illustreront brillamment dans la carrière des armes. Mais patience : ce sera développé dans le prochain « Populeux » !

JL Deglaire

B Bienvenu